En ce moment : Formation "Vos premiers pas dans l'immobilier" offerte pour toute création de compte.

Optimiser la fiscalité de ses investissements locatifs

Dans ce 5ème épisode, nous sommes ravis d’accueillir Nadège Parmentier, directrice du département de la location meublée chez Inelys Expertise.

Ensemble, nous découvrirons comment optimiser la fiscalité des investissements immobiliers. Pour cela, nous explorerons les différentes options fiscales disponibles et déterminerons laquelle choisir.

Nous nous concentrerons sur le statut de Loueur en Meublé Non Professionnel, aborderons ses avantages, et expliquerons comment et pourquoi opter pour ce régime.

est-ce que il doit louer son logement nu ou est-ce qu’il doit louer son logement meublé et donc les régimes fiscaux sont
sont différents donc on va faire un focus aujourd’hui sur la sur la location meublée c’est une activité civile d’un point de vue juridique mais commerciale
d’un point de vue fiscal les gens ne ne savent pas mais les revenus locatifs fiscalement en France ça n’existe pas on
a un cadre aussi maintenant avec une liste de mobilier obligatoire l’important de mettre du mobilier qualitatif est quand même quelque chose
à à à prendre en compre dans la durée de son investissement le montant du mobilier sera aussi une charge déductible sur le long terme je peux
investir percevoir des loyers netes d’impôt ça c’est le côté simple pour qu’on arrive à ça et bien ils ont
inventé un truc un peu [Musique]
compliqué bonjour et bienvenue dans nos 41 m² 41 m² c’est votre podcast pour
mieux comprendre le marché de l’immobilier tous les mois nous invitons des experts du secteur afin de vous
partager leurs compétences leurs connaissances mais également de connaître leur vision du marché de l’immobilier nous abordons avec eux des
questions diverses telles que l’achat la vente de BI les défis juridiques mais également les considérations environnementales de ce secteur alors
pour ne rien rater abonnez-vous dès maintenant pour ne pas manquer nos prochains podcast pour ce 5e épisode
j’ai le plaisir d’être encore une fois accompagné de Pierre Emmanuel jus bonjour Pierre Emmanuel bonjour bonjour à tous vous présenter rapidement vous
êtes directeur délégué chez Maslow la plateforme d’investissement locatif 100 % digital ça et avec nous aujourd’hui
nous avons le plaisir d’accueillir nadesh Parmentier bonjour bonjour bonjour à tous vous êtes expert
comptable est-ce que vous pouvez présenter votre domaine d’expertise s’il vous plaît bien sûr donc je suis nadèche
Parmentier je suis la directrice du département spécialisé meublé au sein du groupe inéis le groupe inéis aujourd’hui
donc nous sommes un cabinet d’expertise comptable implanté à Lyon la cite
internationale le groupe inellis c’est 220 collaborateurs 15 experts comptable notre cœur de métier donc accompagner
nos clients au quotidien dans leurs problématique comptbl fiscal sociale juridique et nous avons depuis l’origine
du groupe donc 2011 un département 100 % spécialisé dédié à la gestion comptable
et fiscale des investissements locatif euh notamment les Loir en meublé aujourd’hui on gère plus de 13000
clients avec une équipe de plus de 50 personnes dédié à cette activité et
formé aux spécificités aux évolutions de cette activité très
spécifique des vrais experts merci beaucoup ben voilà comme vous avez pu le
comprendre j’imagine avec vous nous allons voir aujourd’hui comment optimiser la fiscalité de ces investissements immobiliers mais
peut-être qu’il est bon aussi de rappeler dans un premier temps pour ceux qui nous écoutent quelles sont les principales options fiscales pour un une
location immobilière oui alors aujourd’hui c’est vrai que lorsqu’on souhaite investir dans l’immobilier locatif le client qui
achète un appartement à plusieurs choix est-ce qu’il va acheter dans l’ancien ou dans le neuf ça voilà c’est c’est son
premier choix et la deuxème le deuxème choix qu’il a à faire c’est est-ce que il doit louer son logement nu ou est-ce
qu’il doit louer son logement meublé et donc les régimes fiscaux sont sont différents dans la location nu et bien
c’est la résidence principale du locataire le locataire va venir avec ses meubles et ses valises et dans la
location meublée finalement je peux aussi enfaire ma résidence principale mais je viens qu’avec qu’avec mes valises et les Ré fiscaux sont sont
différents donc on va faire un focus aujourd’hui sur la sur la location meublée est-ce que vous pourriez
peut-être rentrer un peu plus dans les détail du coup quelles sont ces grosses différences sur la fiscalité entre nu et meublé alors je vais faire un petit
focus juridique déjà qu’est-ce que la location meublée la base c’est donc proposer un logement d’habitation auquel
on va donc garnir de meubles euh l’important c’est euh aujourd’hui un minimum d’habitabilité pour que la
personne puisse y vivre sans y apporter ses propres meubles euh on a un cadre aussi maintenant avec une liste de
mobilier obligatoire euh en terme ensuite toujours juridique de types enfin plusieurs types de contrats de
location meublé on a le bail commercial mais on on reviendra dessus également le bail commercial dans les résidences de
service géré ensuite contrat de location sur une durée minimum d’un an avec des
exceptions pour les étudiants donc on peut avoir du 9 mois du bail de mobilité
pour les personnes en mobilité professionnelle et encore les étudiants également et puis bien sûr la location
saisonnière typer BNB donc contexte juridique de la location meublée ensuite d’un point de vue fiscal la location
meublée relève des BIC bénéfices industriel et commerciaux puisqueen fait
c’est une activité civile d’un point de vue juridique mais commercial d’un point de vue fiscal donc on va avoir les
avantages du régime Bic oui en fait souvent les gens ne ne savent pas mais
les revenus locatifs fiscalement en France ça n’existe pas il y a deux catégories de revenus soit c’est des revenus fonciers donc là c’est la
location nu je loue mon appartement vide donc nu donc là la catégorie des revenus c’est les revenus fonciers et si je suis
en location meublée dans une résidence service ou mon appartement que j’ai meublé et que je mets et que je mets en
location finalement les revenus c’est des bénéfices industriels et commerciaux voilà faut juste savoir que les revenus locatifs en France ça n’existe pas
fiscalement bah comme on peut le voir du coup ça reste quand même deux régimes fiscal totalement différents comment
est-ce qu’on peut choisir lequel est le mieux adapté à sa situation alors ça on va dire que c’est souvent en amont c’est
vrai que chez Maslow aujourd’hui l’internaute qu’est-ce qu’il va faire il va déterminer un budget d’investissement
par rapport à sa capacité d’emprunt et puis nous on essaie d’apporter la réponse la réponse c’est la réponse budgétaire qu’est-ce que je peux acheter
comme appartement à 150000 € et puis une fois qu’on a dit ça c’est aussi les objectifs du client puisque il y a des
avantages fiscaux qui sont différents et dans la location mob non professionnel le principal avantage si je le résume
mais NAD va pouvoir nous aider à le détailler c’est que en gros je vais pas payer d’impôt sur sur sur sur les loyers
ou peu d’impôts sur sur mes loyers puisque j’ai la possibilité de pouvoir déduire un un certain nombre de charges
plus de choses qui vont nous permettre de de de voilà donc de ne pas payer d’impôt sur l’ER donc souvent la
personne qui investit dans l’immobilier elle va le faire pour des objectifs bien précis elle va le elle va le faire pour placer son argent donc si je place mon
argent je peux acheter en cash elle va le faire pour préparer sa retraite elle va le faire pour préparer les études de
de ses enfants pour avoir un complément de revenu et donc là on va avoir un choix déterminant qui est finalement
l’appartement que je vais acheter est-ce que je vais le louer en nu ou est-ce que je vais le louer en meblé quelle est la meilleure situation pour moi mais le
principal avantage de la location meublée c’est quand même que on va générer des des des revenus presque sans
impôts si je peux un peu exprimer ainsi tout à fait je vais donc revenir en détail sur le régime des BIC quand on
est en location meublée donc on est en en Bic avec deux régimes si vous ne
faites rien vous êtes d’office dans un régime qui s’appelle le micro BIC et si vos loyers ne dépasse pas 77700 € donc
on a quand même de la marge euh ce micro BC c’est la simplicité vous avez juste à
reporter dans votre déclaration de revenu les loyers et l’administration va procéder à un abattement forfaitataire
pour charge de 50 %. en revanche B 50 % vous restez fiscalisé sur les 50 %
restants à votre tranche marginale d’imposition alors le ça c’est le barê progressif de l’impôt quand une un
revenu s’ajoute il s’ajoute sur la tranche marginale donc ça ça va dépendre de votre rche marginal et surtout en
plus les prélèvements sociaux 172 donc ça reste une fiscalité lourde si vous êtes en micric en revanche on peut opter
pour le régime réel donc fameux régime réà tout à fait donc le régime réel
comme le précise son nom on va pouvoir déduire des loyers l’ensemble des charges réelles quand on parle de charg
c’est toutes les charges liées à l’activité donc on va pouvoir déduire bien sûr les intérêts d’emprunt les
charges de copro les charges de gestion locati la taxe ancière la PNO toutes les
charges du moment qu’ est qu’elles sont liées à l’activité donc souvent en plus ces charges représentent déjà presque
plus de 50 % des loyers et surtout et là tout l’intérêt du régime réel c’est de
déduire l’amortissement donc l’amortissement c’est un principe comptable on va enregistrer la
dépréciation du bien sur plusieurs années donc le principe de l’amortissement on est normalement par
composants donc il y a des composants immobiliers qui sont comme le gros UV entre car 30 et 50 ans les durées
d’amortissement sont différentes alors c’est un peu complex comme ça mais il faut retenir qu’en fait c’est une
déduction fiscale qui va permettre de ne pas être fiscalisé ou très peu si la
rentabilité est très forte mais en gros il faut retenir que grâce à l’amortissement fiscal au régime réel on
gomme la fiscalité sur les investissements meublés ouais si on traduit ça c’est si quelqu’un génère
5000 € de loyer par exemple et qu’il a 2000 € d’intérêt d’emprunt si je suis en
location nu ben je vais avoir un résultat comptable de 3000 € et je vais payer des des impôts des impôts dessus
donc je vais payer des impôts dessus par rapport à ma tranche marginale d’imposition donc plus je gagne d’argent plus je vais être fiscalisé et puis je
vais avoir ces fameux 17 % de de 172 de de CG donc si je suis dans une tranche marginale d’imposition à 30 % bah 30 +
172 je vais payer quasiment la moitié d’impôts sur les loyers que je vais générer dans le cas du meublet bah j’ai
toujours mes 5000 € de loyer j’ai toujours m 2000 € d’intérêt d’emprunt et je viens chercher comptablement euh une
code part de mon de mon appartement et de mes meubles ce qui fait que mon résultat comptable je perçois bien un complément de revenu de 3000 € net mais
je vais pas payer d’impôt dessus et finalement dans une dans un long dans un long temps ça dure combien de temps
àprèsad alors souvent bah enfin en gros quand on est en financement par emprunt et avec l’amortissement on n pas de
fiscalité pendant toute la durée de l’emprunt l’avantage en plus si vous générez du déficit par les amortissement
ce déficit on va le stocker et on aura pas de limite dans le temps pour l’imputer sur des futurs bénéfices donc vraiment c’est une non fiscalité long
terme dans la plupart des cas ouais donc nous chez masel comment on va traduire ça on va traduire ça souvent comme le
meilleur régime à adopter pour préparer sa retraite et voilà imaginons que j’ai 47 ans au hasard que je sois que je sois
à la retraite dans 15 17 18 ans par exemple je vais faire je vais acheter un bill meublé je vais faire un emprunt sur
la durée qui va me rester sur ma période d’emploi et bah quand j’aurais fini ma période d’emploi j’aurais fini mon
emprunt mais finalement il va me rester des amortissements je vais donc percevoir un complément retenu qui va être net d’impôt donc souvent la
location meublée c’est un très bon choix pour préparer sa retraite soit parce que je suis très proche de la retraite donc
je peux aussi injecter du cash ou je je suis à la retraite et donc j’injecte du cash pour percevoir un rendement un
rendement un rendement not ou bah voilà j’ai 45 50 ans je ou je suis plus jeune
he peu importe je fais un emprunt mais c’est pas parce que j’ai terminer mon emprunt que je vais payer des impôts sur
mes mes loyers donc c’est souvent un régime qui est qui qui est privilégié sur les gens gens qui nous donnent comme objectif prioritaire je veux compléter
mes revenus je veux percevoir des revenus à la retraite je veux préparer ma retraite c’est souvent ce que le
régime qui va être qui va être privilégié du coup c’est vu que c’est quand même un régime on va dire un peu à
part j’imagine qu’il y a des conditions à remplir des des choses à pouvoir mettre par exemple rien qu’au niveau des meubles j’imagine qu’il y a une liste
quand même établie de meubles minimum à mettre est-ce qu’on peut revenir un peu plus sur ces conditions en détail bien
sûr effectivement on a parlé des meubles l’obligation donc d’avoir une liste de meubles de de l’annexe au contrat de
location et cette liste de meuble elle est donc aujourd’hui il y a une liste de meublees obligatoire régie par décret
depuis 2015 euh donc en parce que c’est pas très contraignant c’est lit table
chaise four four four à microond réfrigérateur et ustensile de cuisine je la fais un peu courte mais pas du tout
contraignant donc sachez que vous pouvez louer votre bien meublé en respectant la
liste de mobilier obligatoire sans aucune contrainte c’est très facile après on conseille toujours à nos
clients plus le bien immeublé décoré et équipé euh plus vous aurez vous pourrez
augmenter vos loyers si vous êtes pas dans un plafonnement de loyer et plus vous aurez aussi des locataires de
qualité donc euh c’est important de bien log meubler son logement ne pas sous-estimer la qualité du mobilier je
pense que c’est important surtout que lorsque j’achète un appartement j’achète aussi les meubles donc si les meubles
sont détériorés cassés et cetera ben moi en tant que propriétaire il va falloir que je renouvelle ce ce mobilier si c’est moi qui l’ai acheté ça c’est
important c’est un petit peu différent en résident service mais la base c’est quand même celle-là donc que qu’ soit en résidence service ou que l’on achète un
bien et qu’on le meuble bah l’important de mettre du mobilier qualitatif est quand même quelque chose à à prendre en
compre dans la durée de dans la durée de son investissement alors sachez aussi que les meubles on va les amortir donc
ça aussi très intéressant parce qu’on va pouvoir les amortir sur 7 7 à 10 ans donc le le montant du mobilier sera
aussi une charge déducti sur le long terme peut-être Nadj par rapport à ce que tu as dit avant sur
micro BIC auou régime réel donc quelqu’un on choisi le micro BIC dans quelqu GM est-ce qu’on peut passer d’un
régime à l’autre parce que souvent les gens nous posent la question parfois on a des gens qui sont déjà au micro BIC
par exemple des gens qui gèent des gites ruraux des choses comme ça qui envisagent un autre investissement et qui n disent bah finalement comment je
fais ou j’ai déjà un premier bien meublé j’en fais un deuxè et souvent il y a des confusions est-ce que tu peux nous éclairer un peu là-dessus alors bien sûr
bah passage au micro du micro réel c’est tout à fait possible d’une allée sur l’autre il y a pas de contrainte il y a pas besoin de rester voilà il y a pas
besoin de rester plusieurs années comme un peu comme le microofoncier donc on peut passer d’une année sur l’autre du
du micro réel pour savoir pourquoi bah de toute façon nous l’approche vis-à-vis de nos clients on va toujours faire des
simulations on peut pas savoir si le réel est plus avantageux ou ou le micro donc toujours une simulation fiscale
pour faire la comparaison et ensuite on passe d’un régime à l’autre alors par contre il faut bien respecter des délais
aussi bien pour opter pour le régime réel que pour pas passer pour la première fois ou passer du micro au réel
quand vous faites du meublé pour la première fois vous avez jusqu’au 30 avril n + 1 pour opter pour le régime
réel alors ça peut paraître long par exemple si vous avez commencé une location meublée en février 2023 vous
avez encore jusqu’au 30 avril 2024 pour opter donc bon c’est quand même souple
au niveau de l’administration par contre je conseille toujours à mes clients de ne pas attendre le dernier délai le 30
avril c’est aussi la deadl pour faire l’allas fiscale et télétransmettre l’allas fiscale donc si vous attendez
votre déclaration de revenu ou le 30 avril c’est trop tard euh je reviendrai sur ça mais il faut obtenir un numéro
sirette il y a quand même des obligations pour être Loire emmeublé non professionnel on ne vient pas loiremeublé comme non professionnel d’un
point de vue fiscal comme ça donc en fait n’attendez pas le dernier moment surtout enfin c’est le conseil qu’on
donne à nos clients pour contacter un expert comptable et faire tout le formalisme ça
je pense que c’est hyper important c’est vrai que nous chez Mel on s’adresse à des investisseurs qui sont derè le ordinateur qui se posent beaucoup de
questions et et et parfois ils se disent la location meublée ou là là ça va être ça va être compliqué on leur parle d’amortissement il y a déclaration tu
viens de parler de sirette donc ça c’est des choses qui sont quand même ça ça ça fait peur en général l’idée l’idée de
base c’est aussi de se d’être bien accompagné c’est est-ce qu’on peut faire du micro BIC ou du Bic réel tout seul et
faire ces déclarations comme d’habitude la réponse est oui on peut toujours tout faire tout seul mais euh les les
obligations elles sont importante c’est quand même contraignant tu a pris quelques exemples mais c’est vrai que l’amortissement de mobilier
l’amortissement des murs c’est pas la même chose enfin moi tout seul avec mon tableur Excel à la maison c’est quelque chose qui qui qui est compliqué donc
c’est vrai que nous chez masl on va proposer à notre client investisseur un kit fiscal qui va lui permettre de de
d’être accompagné dans dans ces déclarations et puis il y a aussi des des des locations meublées sur lesquell on peut récupérer la TVA on va on va on
va y revenir donc c’est c’est assez complexe faut pas que ça fasse peur en fait c’est juste un un métier de spécialiste c’est de se dire que je peux
investir percevoir des loyers euh netes d’impôt ça c’est le côté simple pour qu’on arrive à ça et bien euh ils ont
inventer un truc un peu compliqué et l’idée c’est de pouvoir euh un peu euh gérer au mieux sur sur les obligations
parce que tu peux nous rappeler un peu les obligations sur les déclarations ah oui bien sûr bon déjà déjà il y a des dates tu vois pour déjà il y a des dates
aussi pour passer du micro réel et là on ne fait pas non plus euh quand on veut c’est pas juste déclarer dans sa
déclaration de revenu au réel euh là vous avez le délai é un peu plus compliqué vous devez opter pour le régime réel pour l’année dans lequelle
vous voulez être au réel donc là par exemple on est euh je prends toujours les exemple concrets pour bien
comprendre on est en décembre on ne peut plus passer du micro réel pour 2023 on
va pouvoir passer au réel si vous êtes au micro que pour 2024 et avant aussi le
30 avril avant c’était 1er février maintenant c’est passé le 30 avril donc bien respectecter ces délai nous on les
connaît bien mais surtout dès que vous enfin dès que le client se pose des questions il faut qu’il
qu’il nous contacte pourachète du neuf ou si j’achète de l’ancien et que je fais des travaux
finalement j’achète du neuf je vais peut-être être livré dans 6 mois dans un an ou dans un an et demi ou si j’achète de l’ancien et que je fais des travaux
dedans je vais avoir un locataire dans 6 mois quand est-ce que je choisis finalement le mon option fiscale c’est à
quel moment je dois choisir ça c’est une excellente question parce que très souvent les personnes viennent nous voir juste à la mise en location et en fait
quand on achète un bien on doit se déclarer en Loire meublé à l’acquisition si on veut pouvoir passer les frais de
en charge et les intérêts d’emprunt qui commencent bien sûr dès l’acquisition sauf si vous avez ind différé mais donc
la vos obligations commence à l’acquisition ne pas attendre la
livraison et pour revenir donc on a l’obligation de s’inscrire auprès de
l’administration maintenant c’est via le guichet unique de l’INPI normalement il faut faire dans
les 15 jours du début d’activité donc encore très début d’activité c’est début de location c’est ça tu appelle ça pour
moi le début d’activité c’est l’acquisition sauf si c’est un bien que vous détenez déjà dans le dans le
patrimoine et qu’on le met en pass en meublé dans ce cas-là c’est le début de
location par contre si c’est une acquisition pour faire de la location meublée la date de début d’activité ça
sera la dateiéire voilà tout fait donc une déclaration de début d’activité auprès
de l’INPI ça obligatoirement on obtient un numéro SIRET ce numéro sir ça sera l’identifiant auprès de l’administration
donc il faut obligatoirement ce numéro direct on peut pas squiser cette partie de déclaration d’activité et ensuite bah
avec ensuite tes obligations bien sur comptable et fiscal nous allons aussi avec la déclaration de linp choisir le
régime micro réel et aussi choisir les options TVA si on est concerné quand tu dis on choisir c’est vous qui fait bien
sûr n quand je dis on c’est nous et NIS bien sûr ok super et d’ailleurs aussi
c’est vrai qu’on a on a parlé de de ces changements là mais pour les personnes qui ont par exemple déjà commencer à faire la location à nuit est-ce qu’il y
a une possibilité de pouvoir passer au meublé alors bien sûr c’est même plutôt facile de passer de nuit à meublé euh
bah comme on l’a vu faut bien sûr respecter le cadre juridique donc signer un contrat de location meublé l’idéal
c’est de le faire un un changement de locataire parce que c’est quand même difficile d’expliquer que avec le même
locataire d’un coup je passe en meublé ça c’est plutôt un but purement fiscal et ça serait difficile de le défendre
auprès de l’administration le faire un changement de locataire attention de ne plus être engagé sur des régimes
fiscaux spécifiques et par exemple voilà ou Pinel ou avec des engagements de
location parce que ça remettrait en cause la réduction d’impôt lié à l’engagement de location donc juste être
sorti des régimes fiscaux un peu spécifiques fonciers location nu faire
attention aussi ne pas avoir imputé sur le revenu global des déficits fonciers l’avantage des revenus fonciers c’est
que lorsqu’on fait des travaux on peut les déduire à 100 % l’année du règlement des travaux sur en déficit et à hauteur
10700 et plus même si on est sur de la rénovation énergétique c’est 21400 on
peut générer du déficit foncier imputable sur le revenu global par contre quand on impute sur le revenu
global on doit rester 3 ans dans le même régime donc il faut faire attention mais de la même façon quand un client vient
nous voir pour passer d’un bien deu à meubler on va lui demander ses ces trois dernières déclaration de revenu et on va
vérifier qu’il n’a pas déclaré enfin déduit sur son revenu global des
déficits fonciers ouais c’est important ce que tu dis parce que effectivement lorsque j’achète dans le nu lorsque j’achète du neuf je peux avoir des
avantages fiscaux les avantages fiscaux sont toujours en corrélation avec des obligations en tous les cas des délis de
détention et ces délis de détention effectivement on peut se dire ah bah tiens cette année je vais commencer à
payer d’impôts sur les loyers ou trop d’impôt sur mes loyers bon bah super je passe en meubler bon finalement ça c’est
ça c’est c’est bien beau dans la simulation mais dans la vraie vie c’est pas tout à fait comme ça que ça se passe effectivement il est il est plutôt plus
favorable de changer de régime lorsqu’il y a un changement de locataire pour lui demander enlève tes meues je vais mettre les miens ça ça ça ça fonctionne pas et
effectivement vérifier toujours en amont quelqu’un qui a fait un investissement en Duflot ou en Pinel par exemple il
doit louer son logement 6 ans 9 ans 12 ans voilà mais si mon locataire il est encore présent au bout de la 9e année
s’il s’en va au bout de 10 ans et demi bah au bout de 10 ans et demi je peux pas passer en meublé puisque le régime
c’est 6 9 12 donc faut que j’aille au moins jusqu’au jusqu’au jusquau 12 ans donc ça des choses qui sont à vérifier et effectivement lorsque j’achète un
appartement et que je fais des travaux on dit toujours ces travaux sont déductibles donc bah profitez-en pour faire quelque chose de performant
énergétiquement et de performant tout court en tous les cas de faire des travaux de rénovation puisqu’ils sont déductibles mais la réalité c’est que si
je choisis la location meubler ben finalement soit mes travaux sont déductibles mais je vais reculer le
moment où je vais pouvoir pass sur meubler soit mes travaux ben il va falloir que je qu’il ne soit pas déduit il je peux peut-être les amortir tu vas
peut-être nous dire si c’est possible mais en tous les cas c’est c’est c’est c’est le bon conseil donc donc là aussi l’important c’est toujours de de de
c’est ce qu’on essaie de faire de faire chez Maslow c’est de partir de mon budget d’investissement quel marché locatif ou quel emplacement et après
quel régime fiscal ça dépend un peu de de mes objectifs donc si mes travaux nadè je les passe pas en déficit foncier
parce que je choisis la location meublée qu’est-ce que j’en fais ces travaux je les mets à la poubelle ou je les amortis non par contre l’avantage aussi en
meublé c’est qu’on va pouvoir amortir les travaux sur une durée plus courte que l’immobilier donc on va amortir les
travaux sur 10 ans donc bien sûr ça va permettre aussi de réduire la fiscalité en meublée et de les passer en
amortissement voilà d’accord donc il y a un intérêt aussi à faire des travaux qui soient cohérent et qui permettent de
louer mon logement sur sur une sur une longue durée ça c’est quand même aussi quelque chose d’important tout à fait
d’ailleurs aussi c’est en parlant de travaux il y a un point qui est important à aborder la revente en lmnpe
du coup comment ça se passe et ben on va dire de façon classique pour il y a deux catégories de logement il y a soit les
résidents dans service donc je vais acheter un appartement dans lequel mon locataire sera un professionnel donc je
vais acheter une résidence de tourisme une résidence senior euh une chambre d’pad ou un studio lou loué aux
étudiants et mon locataire ce sera pas le locataire final ce sera finalement le le le gestionnaire de la résidence donc
dans ces cas-là on est dans la revente un peu spécialisée puisqu’on va transférer le bail commercial c’est je
vais signer un bail commercial je vais signer un un un engagement de location avec avec un gestionnaire donc euh je
vais plutôt passer par une société spécialisée pour pour revendre ce logement puisque la personne qui va racheter le logement sera forcément
quasi exclusivement un investisseur puis qu’il va ressigner un bail commercial avec la société de gestion si c’est mon
logement que j’ai acheté meublé ou que j’ai acheté nu dans lequel je mets des meubles et je souhaite le revendre je
peux passer sur un marché tout à fait classique avec un agent immobilier par exemple qui va revendre le bien soit un
investisseur qui en fera de la location soit à quelqu’un qui va en faire saence principale qui garde ou qui garde pas qui garde pas les meubles c’est tout à
fait c’est tout à fait possible donc il y a pas de contrainte sur la location meublée souvent on entend dire revendre
la location meublé c’est compliqué non si c’est un appartement classique et ben je le revends sur le marché classique si
c’est un logement qui est dans une location m professionnelle avec un bail commercial il y a des spécialistes qui
permettent d’accompagner les clients sur sur sur la revente l’avantage rebondit
un peu c’est parce que quand on parle revente on imagine toujours ou plus valu
euh donc en fait en régime LMNP quand on revend on reste dans le on est dans le
régime des plus-values privées plus-valuees des particuliers on n’est pas du tout parce qu’on a parlé d’amortissement donc on pourrait penser
qu’on est dans les plusvalues professionneles mais là on reste dans les plus-values privé donc quand on parle de plus-value privée calcul de la
plus-value c’est prix de vente moins prix de revient donc prix de revient prix d’acquisition plus travau plus
notire euh et on ne prend pas en compte les amortissements euh là c’est le principal l’avantage de statut de Loir
en meublé non professionnel puisqueen fait on amortit comptablement donc cette déduction on l’a vu qui permet d’être
moins fiscalisé et quand on revend on tient pas compte de l’amortissement voilà aussi encore un principaux
avantages de la locationou sur sur Melow on a fait intervenir un organisme de de formation pour nos internautes et et
l’interlocuteur dit c’est vrai que la location meublée c’est le dernier paradis fiscal parce que c’est vrai que on a un numéro de cette on a un peu
comparé une entreprise que en fait si on voilà si l’entreprise achète une table elle va la tir dans dans dans ses
comptes mais à la fin la table elle vaut plus rien comptablement hein et là et ben on va on a le double effet k school c’estàd qu’on a le droit d’amortir le
bien de passer la dépréciation de son appartement et au final on la réintègre pas à la reventere comme une entreprise
donc c’est vrai que c’est c’est un statut c’est un statut qui est qui est plutôt magique qui permet d’éviter la fiscalité pendant la location et
d’éviter en gros la fiscalité à la sortie donc il y a pas d’autres dispositifs aujourd’hui qui le qui qui
le permettent il peut y avoir d’autres avantages notamment sur sur la TVA parce que la location meublée on peut la faire
faire de façon différente peut-être que tu peux nous expliquer un peu nalège comment on fait pour faire la location meblée parce que souvent les gens
confondent quoi je vous ai parlé aussi des options TVA au début alors ça va pas concerner tous les investisseurs Loir
meublé ça va dépendre du type de contrat de de les beau en fait si vous êtes en
bail commercial donc on en a parlé les on est en bail commercial sur les résidences de service géré là on délègue
en fait la gestion du bien à un exploitant pour un minimum de 9 ans euh donc on ne gère pas du tout son bien on
a en contrepartie euh un loyer fixe euh et on n’a pas à gérer son bien
l’avantage de cette ce type de location c’est que l’exploitant va proposer en
plus de le du logement euh ça peut être du logement étudiant du logement médicalisé de la
résidence de tourisme il va proposer des services annexes et le principe en fait c’est c’est c’est service annexe du
moment qu’on en propose trois sur quatre qui sont linge petit-déjeuner ménage accueil on va rentrer dans un régime où
les loyers vont être assujetés à TVA et du fait que les loyers vont être assujetés à TVA on va pouvoir récupérer
la TVA sur l’achat je laisserai la parole à Pierre Emmanuel ensuite surtout mais ces achats
on est sur des achats en VEFA état futur d’achèvement souvent et du coup on a de
la TVA sur l’acquisition et on va pouvoir récupérer cette TVA donc bien sûr ça mineure le prix d’acquisition
ouais c’est génial parce que à la fois même pour la d’emprunt de de la personne c’est si mon budget c’est 150000 € la
banque elle me prête 150000 € je peux dépenser 150000 €. donc ce qu’il faut comprendre c’est qu’on peut récupérer dans le cadre d’un investissement avec
un locataire qui est j’investis en résidence service par exemple dans une résidence étudiante qui est un marché
qu’on va privilégier chez chez Maslow et bien en fait l’appartement je vais l’acheter hors taxe je vais récupérer la
TVA donc deux solutions soit le promoteur avance la TVA et donc moi mon emprunt au le d’êre 250000 € il va être
220000 donc c’est quand même génial voilà j’ai j’ai vraiment récupéré récupéré euh la la la TVA euh soit et
ben je vais faire euh un prêt TTC je vais acheter mon appartement TTC finalement l’administration fiscale va
me rembourser la la la la TVA donc ça c’est sonnant et triébuchant quand même quand même pour les gens donc ça c’est quand même génial bon et puis si je suis
dans le neuf ben je récupère je récupère la TVA et puis je paye des frais de notair aussi qui sont réduits ça n’empêche pas l’ n l’un n’empêche pas
l’autre donc ça c’est quand même quelque chose qui est qui est qui est très important voilà donc il y a deux catégories de de location meublé soit
mon locataire est une société et donc je vais récupérer et la TVA sur l’acquisition et la TVA sur les loyers
et je vais bénéficier des avantages d’amortissement et cetera soit je vais acheter un appartement on va dire normal
classique je vais mettre des meubles dedans et là en gros je vais ne pas je vais payer mon appartement euh bah avec
enfin avec la TVA s’il est neuf je paye la TVA j’achète un appartement neuf je mets des meubles dedans je le loue par
exemple à un étudiant ou Airbnb ou ce qu’on veut je vais payer de la TVA je vais payer des frais de notaire si
j’achète un appartement dans l’ancien bon là il y a plus de TVA mais je vais payer des frais de notaire à plein on va dire euh voilà et je vais bénéficier de
la règles des des des amortissements donc c’est vrai que dans la location meublée si c’est la bonne stratégie pour
l’investisseur un petit peu comme on dit tout à l’heure benah je veux investir dans immobilier est-ce qu’il faut que je fasse du nu ou du meublé du neuf ou de
l’ancien et une fois que j’éclaircis bah c’est pas le nu c’est le meublé bah dans le meublé est-ce que c’est bail
commercial pas bail commercial et bien il y a la durée d’engagement c’estd que ce qui est bien avec le bail commercial
pour les gens qui qui souhaitent avoir beaucoup de sécurité c’est que je connais la durée d’engagement le
rendement et le marché sur lequel j’investi donc c’est une version très sécuritaire de de l’investissement immobilier et sur des budgets d’entrée
qui peuvent être aussi intéressants un studio étudiant en province ça vaut pas 200000 € ça vaut entre 80 et 100000 €
dans les grandes villes ça vaut entre 100 et 120000 € donc on peut s’adresser au plus grand nombre on achète un vrai appartement qualitatif c’est un un
studio voilà c’est un vrai un vrai appart avec un vrai bon emplacement et un vrai bon marché donc ça c’est souvent
des solutions qui existent chez Maslow et qui et qui qui sont sont régulièrement une réponse à apporter aux
internautes qui font leur premier achat ou qui par exemple achète de
l’immobilier pour leurs enfants ça c’est aussi c’est aussi un un sujet est-ce que je souhaite transmettre de l’immobilier à mes enfants ou est-ce que je souhaite
transmettre de l’immobilier des impôts bon ben là c’est aussi c’est une solution donc voilà il a il y a vraiment
deux deux choix ation avec ou commci par contre les
obligations de déclaration sont les mêmes sur la partie annuelle récurrente
et sur la TVA il y a un sujet supplémentaire pour vous je rebondis sur la TVA parce qu’il faut opter pour la TVA et là encore une fois si
l’investisseur oublie d’opter s’il confie pas son dossier un cabinet d’expertise comptable pour opter pour
gérer déclaration de TVA et respecter les délais voilà il y a vraiment des délais parce que sinon on peut pas se
faire rembourser c’est la TVA donc encore une fois c’est important de confier son dossier à un professionnel
merci pour la précision d’ailleurs aussi on a un domaine que nous avons pas abordé durant ce podcast mais quel est
le marché on va dire pour de la location meublée il y a plusieurs marchés euh
vasy enfin il y a plusieurs marchés moi je vais donner peut-être l’éclairage de ce que l’on va conseiller mais on peut
investir dans plusieurs marchésou alors euh bien sûr bah on a pas parler il y a l’ancien moi je connais plus ce domaine
enfin on gère tout types de d’investisseurs aussi bien résidence de service euh sur du neuf et de l’ancien
euh donc le marché de l’ancien aujourd’hui euh j’ai malgré on parle d’une crise de de l’immobilier mais on
continue nous à avoir tous les jours des nouveaux clients donc euh l’avantage tout de même de de c’est c’est la
rentabilité euh donc investir dans l’ancien choisir le bon régime fiscal
donc moi pour moi c’est quand même un enfin ça reste de la pierre et vraiment
un placement avantageux euh et puis aussi donc après on a la sur du nef sur
de la résidence de service et comme on vient de le voir le bail commercial avec une garantie de loyer tu parlais de rentabilité c’est intéressant parce que
c’est vrai aujourd’hui c’est un choix aussi qu’on qu’on sur lequel on peut orienter nos internautes d’ailleurs sur le site maselow aujourd’hui lorsque les
gens vont euh comment dire déterminer leur budget ensuite lorsqu’ils vont
regarder le catalogue de bien c’est bien sont sont scorés en fonction de la la qualité de l’emplacement du marché des
prix et cetera et ils ont ont le choix de pouvoir mettre location nue ou location meublée et on voit que dans la
location meublée donc nous par défaut on prend 100 € de plus entre mon appartement mon T2 on est à Lyon
aujourd’hui mon T2 à Lyon on a une valeur locative sur la partie nue on rajoute 100 € sur la sur la partie
meublée dans la simulation on est moins 10 ans c’est pour que ce soit prudent mais c’est vrai qu’on améliore la rentabilité en loant en meublé on
améliore la rentabilité et on amorcit le bien donc on on améliore la rentabilité
et donc on améliore l’argent net perçu par les gens donc c’est souvent un régime fiscal qui est qui est qui est
intéressant et après sur les résidents services ben on en a déjà un petit peu parlé il y a plusieurs marchés donc il y a la résidence étudiante la résidence
parahôutelière la résidence de tourisme et tout ce qui est senior donc senior non dépendan et les résidences senior et
les les épades donc nous aujourd’hui chez Maslow on a plutôt fait le choix de privilégier euh on va dire le marché sur
lequel on a une lisibilité qui est sur le plus long terme et sur lequel on a une pénurie de marché qui est le plus important qui est le la résidence
étudiante euh je pense que c’est important lorsqu’on signe un bail commercial avec un opérateur une société
je pense que les gestionnairees et et et le choix le plus déterminant dans le choix de son son investissement et après
c’est le marché la il faut savoir que le gestionnaire il a besoin de gagner de l’argent pour me payer mon loyer donc
grosso modo un gestionnaire aujourd’hui il va donner 60 entre 70 et 75 % du
loyer qu’il per çit à à à l’investisseur d’accord euh donc c’est-à-dire que bah
si je prends une résidence de tourisme que j’investis à la montagne et que 3 années
de suite il y a pas de neige bah forcément le gestionnaire il va avoir du mal à encaisser 100 % de ses loyers pour
m’en rendre 70 % donc à un moment donné il va me dire bah écoutez je suis obligé de réviser le le loyer donc si je veux
m’engager sur les 20 pr d’an années ou moi je suis à la retraite dans 15 ans bah j’aimerais bien percevoir un loyer
dans 15 ans est-ce que j’ai cette certitude là nous ce qu’on dit nos investisseurs c’est investisse sur le marché sur lequel il y a le plus de
certitude donc la résidence service étudiante c’est un studio étudiant c’est du centre-ville aujourd’hui vous avez 20
% du du marché qui est qui est couvert on donne le bac à 750000 bacheliers par an et on connaît quand même les villes qui sont qui sont étudiantes donc ça
c’est un marché qu’on va privilégié sur l’EPAD par exemple ce que les ce que les gens ignorent souvent c’est que pour
louer euh une éeppad faut un agrément donc c’est c’est la CQ he c’est la RS
qui qui qui donne un agrément donc grosso modo les personnes qui sont logées dans dans dans mon épad bah c’est
moi qui vais percevoir directement les revenus de ces gens-là donc faut un agrément et l’agrément il appartient au gestionnaire donc si le gestionnaire
s’en va avec son agrément et bien je me retrouve propriétaire d’une chambre de 10 m² qui n’a pas de valeur intrinsèque
immobilière donc nous c’est vrai que lesp aujourd’hui c’est pas quelque chose qu’on va conseiller sur le long terme à nos investisseurs et si jamais ils
veulent faire ça je pense qu’il y a d’autres solutions je pense qu’il y a des produits financiers des SCPI des choses comme ça dans lequel il peut y avoir des des des épades c’est pas des
choses qu’on propos chez Maslow on dit juste que nous il faut les fondamentaux de l’immobilier soit soit respectés donc
voilà un peu ce qu’on va ce qu’on va privilégier et puis on va dire que sur le Airbnb on dit on dit au on dit aux
clients nous ils ont le droit d’acheter un appartement chez maselow et de le louer un BNB il y a pas de souci là-dessus chacun fait chacun fait ce
qu’il veut c’est du de se dire que nous dans les simulations on préfère partir sur la location longue durée à l’année
pour que ce soit une certitude pour que ma simulation elle tourne sur 10 ans 15 ans voilà c’est des choses qui sont qui
sont importantes attention au Airbnb la location saison ire quand même beaucoup plus de contraintes euh aujourd’hu enfin
déjà de base déjà qui sertation voilà de base dans toutes les villes de plus de 200000 habitants dans toutes les zones
tendues il faut obtenir un changement d’usage ça ça a toujours existé mais aujourd’hui le changement d’usage chaque ville a mis en place des changements
d’usage spécifique très contraignant aujourd’hui à Lyon en gros hyper centre de Lyon on ne peut plus avoir de
changement d’usage ou alors faut compenser et la compensation faut pouvoir euh basculer un bien qui est à
usage commercial en habitation donc c’est hyper compliqué donc attention euh la location courte durée elle est
attractive par sa rentabilité par contre beaucoup plus contraignant euh et puis aujourd’hui euh aussi on vous avez enfin
on a tous entendu euh les projets loi de finances qui visaient euh l’administration ça visait euh la la
location courte durée moi je pense que le bon conseil c’est de se dire que quand j’achète un appartement locatif je je peux faire plusieurs calculs et que
mon calcul par défaut doit être de la location à l’année si je peux améliorer la situation parce qu’il y a une niche
bah peut-être que je peux en en profiter mais ne pas faire le Paris que cette niche va durer pendant 10 ou 15 ans
parce que c’est pas c’est pas la la réalité euh après il y a d’autres avantages quand même également c’est que
tu parlais des villes de plus de 200000 habitants il y a aujourd’hui des villes qui mettent le plafonnement du loyer en place ça existe quand même dans beaucoup
de villes et puis il y a d’autres de nouvelles villes qui sont candidates à ça Grenoble qui est pas loin qui qui a candidaté également pour pour ça donc
aujourd’hui il faut savoir que si je loue un logement nu ou je loue un logement meublé j’ai bien des plafonnements de à respecter dans les
villes qui ont instauré le plafonnement d’accord ça n’est pas le cas pour les résidences services une résidence
service n’a pas à respecter le plafonnement des loyers donc je prends un exemple mais si une ville aujourd’hui
plafonne le loyer à 10 ou 15 € du mè carré si mon studio fait 25 m² bah
peut-être que je je vais devoir le louer en dessous du du du prix du marché alors que si je suis en résidence service bah
mes 25 m² je vais pouvoir le louer sur sur le marché voilà donc ça c’est des choses qui sont intéressantes autre
point aussi autre spécificité c’est vrai que dans la résidence de tourisme euh aujourd’hui par exemple la réglementation des DPE les diagnostic de
performance égétique avec les les dates qui me permettront plus de louer les logements demain aujourd’hui les
résidences de tourisme sont exclus de la réforme du DPE alors que les résidences étudiantes ou mon studio que je vais
acheter en centrre-ville d’une ville est bien soumis à la réglementation des des DPE donc là aussi on faire attention et
on essaie de trouver le le le le je pas dire le bon compromis mais le le choix un peu certain euh de mon investissement
un investissementobilier c’est du moyen long terme donc nous on est là chez M pour accompagner les clients en disant voilà les certitudes sur le moyen long
terme pour qu’il y ait pas de surprise quoi ok c’est la base c’est la base al
on s’approche petit à petit vers la fin peut-être que pour clarifier toutes les notions que nous avons abordé durant ce
podcast est-ce que NAD vous pourriez un peu nous redéfinir les missions d’un cabinet comptable comme le vôtre lors
d’un investissement justement en LM LMNP pardon compliqué à dire
euh donc nous notre mission donc inéis ça êre un accompagnement vraiment global
et personnalisé on intervient en amont sur des simulations toujours pour bien
déterminer le régime fiscal le plus avantageux on va pas aller obligatoirement vers le réel si les
revenus fonciers peuvent être adaptés parce qu’il y a des travaux ou le micro BC parce qu’en fait il y a pas de trop
de charge et pas d’intérêt d’emprunt donc on on fait toujours une simulation fiscale à l’entrée donc d’un prospect
d’un client euh ensuite aussi le mode de détention c’est très important de déterminer le mode de détention
approprié surtout quand en fonction de l’âge les personnes qui veulent déjà anticiper leur la transmission donc on
peut aussi conseiller d’aller vers une détention sociétaire et pas en non propre euh donc toujours une étude en
amont on a un service juridique intégré qui peut accompagner nos clients sur la création de structure sociétaire on a
une fiscaliste également sur sur des études fiscales personnalisées donc on l’a vu le régime de la location meublée
très avantageux mais avec plus de foranist et un peu de contrainte comptable donc on est là pour assurer
cette mission pour tous nos clients en amont de la création de l’activité euh auprès de l’INPI ensuite les options
fiscales la TVA euh les obligations comptables donc on a la tenue comptable chaque année donc on met à disposition
aussi des outils euh qui facilitent euh euh à nos clients euh la transmission des pièces comptables une Jed intégré
des logiciels un peu intuitifs et collaboratifs euh et ensuite bien sûr bah notre c’est d’établir l’ lias
fiscale la télétransmett aux impôts et d’aider le client à reporter son activité dans la déclaration de revenu
ça c’est le grand moment de l’année he c’est vrai que c’est toujours beaucoup de stress pour nos clients donc on les accompagne jusque au report dans la
déclaration de revenu et puis aussi on les accompagne tout au long de l’année sur l’actualité fiscale des logements
locatifs enfin de l’investissement locatif les éventuells réformes les impacts des réformes sur leur dossier
actuel et voilà ça c’est aujourd’hui on est questionné c’est vrai que c’est c’est très d’actualité donc au quotidien
on essaie d’anticiper et puis également ben moi j’anime aussi des webinaires régulièrement sur différents thèmes la
location meublé non professionnelle professionnel aussi la parahôellerie on l’ c’est encore un régime un peu
particulier avec des prestations de service la détention vient des sociétés C les CRL de famille voilà donc c’est
vraiment un accompagnement global et et personnalisé évidemment c’est servic là
ils sont facturés ils sont dédectibles aussi des revenus des des clients c’est important est-ce que tu peux nous dire aussi un mot du crédit d’impôt c’estd
que c’est quand même quelque chose avantage fiscal c’est on pas abordé tu V
nous coûter des sous mais finalement pas tant que ça la possibilité on conseille
à nos clients d’adhérer à un centre de gestion agréée le centre de gestion agréée c’est un organisme indépendant qui va procéder à des contrôles sur les
comptes qu’on leur transmet et du coup c’est un gage de fiabilité pour l’administration et administration
accorde un avantage fiscal qui est une réduction d’impôt de 2/3 du coût comptable donc tout de même très
avantageux quand on parle du coût comptable bah c’est nos honoraire les la cotisation centre de gestion hein le centre de gestion est pas gratuit mais 2
tiers en réduction d’impôt donc il suffit de payer l’impôt c’est un ça se déduit sur l’impôt sur le revenu donc
c’est un remboursement et ensuite bien sûr le tiers restant à la charge seulement un/ers de de l’investisseur et
déductible en charge hyper important c’estàd que aujourd’hui tout faire tout seul je l’ai
dit je l’ai dit c’est c’est quand même compliqué en tous les cas nous chez maselow on va on va plutôt conseiller à nos clients d’être accompagné
fiscalement pour pas être remis en cause fiscalement éviter les erreurs se tenir à jour aussi des nombreuses réformes
parce que ça change quand même euh régulièrement et que ce coût du cabinet comptable il est déductible enfin on va
payer un/3 du coût du cabinet comptable donc voilà si ça coûte 450 € par an c’est 150 € à la charge de de de
l’investisseur 10 € par mois pour 10 € accompagnement sur les évolutions
exactement et le et le aujourd’hui de respecter les obligations pour comme on l’a dit avoir un un paradis fiscal c’est-à-dire le fait de récupérer la TVA
sur l’acquisition dans dans un des cas dans le fait de ne pas payer d’impôts sur sur ces loyers c’est vraiment une
solution qui est qui qui est choisie et qui est optimisé nous aujourd’hui chez masl 80 % des ventes euh c’est c’est la
location de B professionnel soit avec bail commercial soit sans bail commercial aujourd’hui c’est de se dire voilà on a aussi une une population
d’investisseurs expatriés bon est-ce que je vais acheter un logement nu pour créer de l’impôt en France alors que je
suis à Singapour ou aux États-Unis je vois pas bien l’intérêt donc le régime fiscal le plus favorable pour pour les
expatriés c’est la location meublée avec ou sans bail commercial donc aujourd’hui voilà c’est 80 % des ventes chez Melow
on voit bien que c’est quand même un attrait par les pour les investisseurs en recherche de rentabilité en recherche de de
sécurité également et puis le côté j’évite l’impôt ou le le le complément
de revenu lorsque j’achète en cash aujourd’hui aujourdhui il y a quand même beaucoup de de de cash qui est investi
dans l’immobilier tu parlais de placement sécuritaire de placement dans la pierre voilà bon ben est-ce que
j’investis mon cash et je perçois une rente qui est fiscalisée ou est-ce que j’investis mon cash et je perçois une rente qui est pas fiscalisée il y a
quand même pas il y a quand même pas photo donc c’est quand même souvent c’est quand même souvent ce ce qui est choisi et
conseillé aujourd’hui par maselow mais par par tout le monde simplement quoi
exactement et bien je vous remercie beaucoup il y a eu beaucoup de No qui ont été abordé durant ce podcast
peut-être avant de finir est-ce que vous aimeriez qu’on revienne sur une notion qui aurait été peut-être passée un peu rapidement ou oublié même non moi ce que
ce que je dirais c’est que le régime fiscal de la loocation M professionnelle elle peut paraître compliquée mais elle est compliquée dans les déclarations
elle est pas compliqué dans dans l’acquisitionise misevre euh la mise en
œuvre elle est si on est bien accompagné elle est simple l’idée de base c’est si je souhaite investir dans immobilier 1 je détermine mon budget je me fais
accompagner sur bah par rapport au budget que j’ai déterminé quel est le bon le bon support et le bon emplacement
et après le régime fiscal c’est plutôt par rapport à mes objectifs c’està-d est-ce que j’envisage de sortir de cette
opération oui quand qu’est-ce que je vais comme comme nature de revenu voilà c’est c’est c’est plutôt c’est plutôt ça
l’idée c’est que on est dans un Enton noir ancien neuf nu meublé duré de
détention tranquillité d’esprit aussi si je fais du rbnb va falloir que je m’en occupe beaucoup c’esting un B commercial
avec une société qui me paye mon loyer pendant 10 ans je vais pas occupé du tout voilà c’est c’est c’est c’est des
choix sur lequel B voilà on bouche s cursur là et c’est pour ça qu’on essae chez masl d’avoir de l’expertise avec
Jérémy Anthony que vous retrouvez der l’écran aussi je pense que c’est ça qui est qui est important et ben merci
beaucoup merci merci nadè merci merci de nous avoir partagé votre expertise et bien
voilà 41 m² c’est terminé pour aujourd’hui n’hésitez pas à nous laisser C étoiles sur les différentes
plateformes de podcast cela nous aide énorm l’espace commentaire et là aussi si vous voulez que nous revenions sur
certains points clés que vous n’auriez pas compris ou d’autres sujets que vous aimeriez qu’on approfondissent vous
pourrez retrouver aussi en description les différents profils LinkedIn de nos intervenants merci encore pour nous
avoir partager votre domaine d’expertise merci Pierre Emmanuel d’être présent encore durant 41 m²r merci de nous avoir
regardé et très bonne journée à vous

Retrouvez les profils LinkedIn de nos intervenants

Nadège Parmentier

Directrice du département de la location meublée chez Inelys Expertise

Pierre-Emmanuel Jus

Directeur délégué chez Maslow

Des retours ?

Si vous avez des questions ou si vous souhaitez nous suggérer de nouveaux invités écrivez-nous sur les réseaux sociaux :

Instagram : @maslowimmo
LinkedIn : @maslowimmo

Ces articles pourraient vous intéresser :

regime-reel

LMNP au régime réel : Fonctionnement & Avantages fiscaux

Voir plus
avantages-recherche

Quels sont les avantages fiscaux du statut LMNP et quels sont ses inconvénients ?

Voir plus
fiscalité LMNP

La fiscalité LMNP (location meublée non professionnelle) en 2024

Voir plus
quelles sont les charges déductibles en LMNP ? Notre guide

Investissement locatif : Fiscalité & Impôts

Voir plus