En ce moment : Formation "Vos premiers pas dans l'immobilier" offerte pour toute création de compte.

Promesse de vente : tout ce qu’il faut savoir avant de signer !

Dans cet article vous trouverez :

L’achat ou la vente d’un bien immobilier est souvent l’un des investissements les plus importants dans la vie d’une personne. Ce processus, bien que gratifiant, peut aussi être parsemé d’incertitudes et de complications juridiques. C’est là qu’intervient la promesse de vente, une étape cruciale et souvent mal comprise du processus d’achat immobilier.

 

En d’autres termes, il s’agit d’un accord entre un vendeur et un acheteur, encadré par des conditions et des termes spécifiques, en vue de la vente future d’un bien immobilier. Mais que contient réellement une promesse de vente ? Quels sont les avantages et les inconvénients pour les parties impliquées ?

A quoi sert une promesse de vente ?

La promesse de vente est un contrat par lequel le propriétaire d’un bien immobilier s’engage envers un potentiel acheteur à lui vendre ce bien, sous réserve de la réalisation de certaines conditions préalablement établies. Il existe deux types de promesses de vente :

  1. Promesse unilatérale de vente: Dans ce cas, seul le vendeur est engagé. L’acheteur dispose d’une option d’achat, mais n’est pas obligé de l’activer. Si l’acheteur décide de procéder, le vendeur est obligé de vendre.

  2. Promesse synallagmatique ou « compromis de vente« : Ici, les deux parties sont engagées. Le vendeur doit vendre et l’acheteur doit acheter, sous réserve de certaines conditions suspensives (comme l’obtention d’un prêt immobilier, par exemple).

Ce que doit contenir une promesse de vente :

Une promesse de vente doit comporter plusieurs éléments essentiels pour être valide. Parmi eux :

  • Prix de vente: le montant de la transaction doit être clairement indiqué. Ce montant peut être fixe ou variable en fonction de certaines conditions.
  • Description du bien: Tous les détails pertinents du bien immobilier en question doivent être précisés. Cela inclut sa superficie, son emplacement, son état, et toute autre caractéristique significative.
  • Durée de validité: une période de validité, souvent de quelques mois, est généralement précisée.
  • Identification des deux parties : avec leurs signatures
  • Modalités de paiement
  • Honoraires de l’agent immobilier en charge du dossier : définir l’une des parties en charge du règlement
  • Dossier de diagnostics techniques (DDT) : regroupe les différents diagnostics immobiliers obligatoires que doit fournir le vendeur
  • Délai de rétractation : à destination de l’acquéreur dans lequel il peut se retirer du processus de vente sans explication. Le délai est de 10 jours.
  • Conditions suspensives: doivent être obligatoirement remplies pour que la vente puisse avoir lieu. Les plus courantes sont l’obtention d’un prêt immobilier ou la vente d’un autre bien immobilier par l’acheteur.

Les conditions suspensives dans la promesse de vente

Les conditions, ou clauses, suspensives permettent au vendeur de suspendre ou bien annuler la valeur juridique de la promesse de vente unilatérale. L’acquéreur est alors remboursé de son indemnité d’immobilisation.

Les conditions suspensives que l’on retrouve dans les avant-contrat de vente sont les suivantes :

  • Exercice d’un droit de préemption de la part de la commune : délai de 2 mois au bout duquel le silence vaut refus
  • Refus de prêt immobilier de la part des banques
  • Apparition de servitudes

Différences entre une promesse de vente et un compromis de vente

Bien qu’ils puissent paraître très similaires, il y a toutefois des différences entre la promesse de vente et le compromis sur leur finalité. Tandis que la promesse de vente engage exclusivement, le compromis porte sur l’engagement des deux parties afin de les contraindre à réaliser la vente immobilière.

Par exemple, en cas de rétractation d’une des deux parties avant la signature de l’acte de vente mais après celle de l’avant-contrat, seul l’acheteur peut attaquer le vendeur pour forcer la vente s’ils ont signé une promesse de vente. Dans le cas d’un compromis de vente, les deux parties peuvent s’attaquer mutuellement en cas de désistement hors clauses suspensives et délai de rétractation.

Je me lance avec Maslow !

Vous ne savez pas combien vous pouvez emprunter ?

Maslow vous propose de réaliser une simulation de votre capacité d’emprunt.

  1. Renseignez vos sources de revenus
  2. Renseignez vos différentes charges mensuelles
  3. Entrez le montant de vos impôts

Démarrez votre simulation

Et obtenez votre résultat immédiatement !

Quels sont les avantages et inconvénients de la promesse de vente ?

Pour l’acheteur, une fois la promesse de vente signée cela signifie que le bien est réservé, ce qui élimine la concurrence potentielle et sécurise le bien. Cela lui donne ainsi le temps nécessaire pour obtenir un prêt immobilier, sans craindre que le bien ne lui échappe. Toutefois, il est souvent tenu de verser un dépôt, qui peut être perdu si les conditions suspensives ne sont pas remplies. De plus, la pression du temps peut être stressante.

Du côté vendeur, la signature d’une promesse de vente est un signe fort de l’intention de l’acheteur et de son engagement, ce qui peut être rassurant. Si l’acheteur se rétracte sans raison valable (c’est-à-dire que toutes les conditions suspensives sont remplies), il a généralement le droit de conserver le dépôt.

Le principal inconvénient pour le vendeur est que son bien est bloqué pendant la durée de la promesse, ce qui signifie qu’il ne peut pas accepter d’autres offres même si elles sont plus avantageuses. De plus, il existe toujours un risque que l’acheteur se désiste si les conditions suspensives ne sont pas remplies.

Quelles sont les étapes d’une promesse de vente ?

La rédaction et la signature d’une promesse de vente ne se font pas à la légère. Plusieurs étapes sont nécessaires pour garantir la validité de l’accord et la protection des intérêts des parties impliquées.

La négociation des termes

Le prix de vente est souvent le point le plus délicat de la négociation. Il doit être juste pour les deux parties, en prenant en compte l’état du marché, le bien en question, et d’autres facteurs pertinents.

Les conditions suspensives doivent être soigneusement définies. Elles peuvent inclure des clauses comme l’obtention d’un prêt immobilier, des résultats d’inspections, ou d’autres éléments pouvant influer sur la vente.

Signature de l’avant-contrat chez le notaire

Le notaire joue un rôle clé dans la rédaction de la promesse de vente, en s’assurant que toutes les conditions légales sont remplies et que les intérêts des deux parties sont protégés. Une fois la promesse signée, le notaire conserve l’original de l’acte, garantissant sa validité et son intégrité.

Le notaire s’occupe également de l’enregistrement de la transaction auprès des instances légales, ce qui constitue une étape obligatoire.

Après la signature, un délai de rétractation est souvent accordé, en particulier à l’acheteur, pour annuler la transaction sans pénalités. Une fois toutes les conditions suspensives remplies et les délais de rétractation passés, la promesse de vente devient une vente définitive, et les parties procèdent à la signature de l’acte de vente.

  • La promesse de vente est un avant-contrat qui précède l’acte définitif de vente d’un bien immobilier chez le notaire.

  • La promesse de vente donne à l’acheteur une option d’achat exclusive, empêchant le vendeur de proposer le bien à d’autres personnes.

  • La promesse de vente est signée après négociation et détermine les conditions de la vente, notamment le prix et le délai.

  • Elle s’apparente à un compromis de vente mais est moins contraignante pour l’acquéreur potentiel qui peut décider de lever ou non l’option d’achat dans un délai déterminé.
Publié le 21/02/2024

Article rédigé par Pierre-Emmanuel Jus

Cela fait 18 ans que j’évolue dans l’univers de la gestion de patrimoine et plus particulièrement de l’immobilier locatif. J’ai la chance qu’on m’ait confié le rôle de directeur délégué de Maslow, véritable bras armé digital du groupe. On entre dans une ère d’autant plus excitante et stimulante pour l’immobilier, et j’ai hâte de voir ce que Maslow nous réserve pour les années à venir.