En ce moment : Formation "Vos premiers pas dans l'immobilier" offerte pour toute création de compte.

Qu’est-ce qu’une copropriété ? Définition et fonctionnement

Dans cet article vous trouverez :
copropriété

La copropriété est un mode d’habitation de plus en plus répandu, notamment dans les zones urbaines denses où le coût du foncier et de l’immobilier ne cesse de croître. Elle offre une alternative intéressante à la propriété classique, permettant de conjuguer les avantages de la vie en communauté et de l’investissement immobilier. Ce type de propriété ne se limite pas aux appartements en immeubles ; il peut également concerner des maisons en lotissement ou des commerces au sein d’un complexe.

Comment définir la copropriété ?

La définition légale du régime de la copropriété se trouve dans le texte de loi du 10 juillet 1965. Il s’agit d’une forme de propriété dans laquelle plusieurs personnes physiques ou morales sont collectivement propriétaires d’un seul bien immobilier, généralement un immeuble d’habitation ou un ensemble de bâtiments.

Chaque copropriétaire possède une part de la propriété, souvent appelée « lot », et partage les responsabilités, les droits et les obligations liés à la propriété. Ce concept est couramment utilisé dans les condominiums et les immeubles d’habitation.

Dans toutes les propriétés on retrouve :

  • Des parties privatives : appartements, locaux commerciaux, caves, box ou encore garage dont l’usage exclusif revient au copropriétaire
  • Parties-communes en quote-part désignées dans le règlement de copropriété comme des espaces partagés (voies d’accès, corridors ou espaces verts). Les quotes-parts se comptent en tantièmes et millièmes dans l’EDD (état descriptif de division) avec l’intervention d’un diagnostiqueur immobilier ou géomètre


Le principal modèle de copropriété est le vertical, soit la gestion d’un immeuble collectif. Il existe également les copropriétés horizontales, plus rares, qui concernent les maisons individuelles avec terrains et équipements partagés.

La mise en place d’une copropriété est impérative à partir du moment où la propriété d’un immeuble est répartie entre 2 personnes minimum. Avec la loi ALUR du 24 mars 2014, les copropriétés doivent être immatriculées auprès du registre national des copropriétés (RNC) dès leur création. Dans le cas des immeubles de rapport, avec une seule personne propriétaire, la copropriété n’est pas nécessaire.

Quel est le rôle d’une copropriété ?

L’un des rôles les plus importants de la copropriété est de maintenir et de gérer les parties communes. Cela peut inclure des tâches aussi variées que le nettoyage des espaces communs, l’entretien des jardins, la réparation des équipements partagés, et bien plus encore.

Elle est aussi responsable de l’entretien régulier du bâtiment et des équipements. Cela concerne les travaux de rénovation plus importants, qui sont généralement décidés lors des assemblées générales et financés par les copropriétaires.

Elle collecte les charges auprès des copropriétaires pour couvrir les frais de gestion et d’entretien des parties communes et des équipements collectifs. Elle est également responsable de la préparation et de la présentation des comptes annuels.

En cas de désaccords ou de conflits entre les copropriétaires, la copropriété peut jouer un rôle de médiateur. Le conseil syndical et le syndic travaillent souvent ensemble pour résoudre ces problèmes de manière amicale et professionnelle.

Je me lance avec Maslow !

Vous ne savez pas combien vous pouvez emprunter ?

Maslow vous propose de réaliser une simulation de votre capacité d’emprunt.

  1. Renseignez vos sources de revenus
  2. Renseignez vos différentes charges mensuelles
  3. Entrez le montant de vos impôts

Démarrez votre simulation

Et obtenez votre résultat immédiatement !

Quelles sont les différentes parties prenantes de la copropriété ?

Pour assurer son bon fonctionnement, une copropriété est dotée de plusieurs organes de gestion. Ces entités régissent divers aspects allant de la maintenance et de la sécurité du bâtiment à la gestion financière et la résolution des conflits. Voici les principaux acteurs et leurs rôles :

Le syndicat des copropriétaires

Chaque copropriétaire est de facto membre du syndicat des copropriétaires dès son achat dans la copropriété. Ce syndicat a pour mission première de veiller à la bonne gestion des parties communes et des équipements collectifs. Il est le maître d’ouvrage des travaux et assure la gestion des finances de la copropriété.

Le conseil syndical

Le conseil syndical est composé de copropriétaires élus par l’assemblée générale. Leur rôle est de représenter les copropriétaires et de travailler en étroite collaboration avec le syndic pour la bonne marche de la copropriété. Ils assistent le syndic dans sa gestion et peuvent formuler des avis sur différents sujets tels que les travaux, la gestion financière, etc.

Le syndic

Le syndic est la personne ou la société chargée de la gestion courante de la copropriété. Son rôle inclut notamment :

  • La gestion financière : collecte des charges, paiement des fournisseurs, etc.
  • L’entretien des parties communes : nettoyage, réparation, etc.
  • La préparation et le suivi des travaux votés en assemblée générale.
  • La convocation et l’organisation des assemblées générales.


Un syndic peut être professionnel ou bénévole, mais doit toujours agir dans l’intérêt des copropriétaires.

Assemblées générales et prises de décisions

L’assemblée générale est la partie prenante la plus importante en ce qui concerne la prise de décision d’une copropriété. Elle est habituellement organisée une fois par an et rassemble tous les copropriétaires ou leurs représentants. C’est durant ces réunions que sont prises les décisions les plus importantes concernant la copropriété, telles que l’approbation des comptes, la validation de travaux ou encore l’élection des membres du conseil syndical.

La gouvernance digitale

Avec l’avènement du numérique, de plus en plus de copropriétés optent pour des solutions en ligne pour faciliter la gestion et la communication. Des plateformes permettent désormais de suivre en temps réel les dépenses, les travaux en cours, et même de voter en ligne lors des assemblées générales.

Que faut-il prendre en compte en étant en copropriété ?

Si la copropriété présente de nombreux avantages, comme la mutualisation des coûts et l’accès à des équipements et services de qualité, elle comporte également des défis spécifiques que tout futur copropriétaire doit considérer. Voici quelques-uns de ces défis :

Frais mensuels de copropriété

L’un des principaux inconvénients de la copropriété sont les charges régulières. Ces frais couvrent généralement l’entretien des parties communes, les services de sécurité, et éventuellement d’autres commodités comme une piscine ou une salle de sport. Il est important de bien évaluer ces coûts dans le cadre de son budget personnel.

Possibles conflits entre copropriétaires

La vie en communauté peut parfois être source de tensions. Des désaccords peuvent surgir concernant l’utilisation des espaces communs, le comportement des résidents, ou encore la gestion de la copropriété. Il est donc nécessaire de disposer de mécanismes efficaces pour la résolution de conflits.

Limitations concernant la personnalisation de l'unité et des espaces extérieurs

Contrairement à une propriété individuelle, la copropriété implique souvent des règles strictes en ce qui concerne les modifications apportées à l’unité et aux espaces communs. Il peut s’agir de restrictions sur le type de plantes que vous pouvez avoir sur votre balcon, les couleurs de peinture pour votre porte, ou même le type de meubles que vous pouvez placer dans les espaces communs.

Gestion des travaux et rénovations majeures

Un autre défi majeur est la réalisation de travaux d’entretien ou de rénovation. Ces travaux sont généralement coûteux et nécessitent l’approbation de la majorité des copropriétaires lors d’une assemblée générale. De plus, leur financement peut nécessiter une augmentation des charges ou un appel de fonds exceptionnel, ce qui peut être un fardeau financier pour certains copropriétaires.

Transparence et communication

Un dernier point, mais non des moindres, est celui de la communication et de la transparence dans la gestion de la copropriété. Un manque d’information ou une mauvaise communication peut entraîner des malentendus et des tensions au sein de la communauté.

L’immobilier connecté à vos besoins

Créez votre compte Maslow

  • Accédez au listing complet de nos projets d’investissement
  • Complétez votre dossier investisseur en amont et soyez prêt en cas de coup de coeur !
  • Retrouvez tous vos documents au même endroit
  • Consultez vos rendez-vous à venir

Les documents essentiels en copropriété

L’une des particularités de la copropriété est le nombre de documents qui la régissent. Ces documents sont essentiels non seulement pour une gestion transparente et efficace, mais aussi pour que chaque copropriétaire puisse connaître ses droits et obligations. Voici une liste des documents les plus importants :

Le règlement de copropriété

Ce document juridique établit les règles de fonctionnement de la copropriété. Il précise notamment les droits et obligations des copropriétaires, délimite les parties privatives et les parties communes, et établit les modalités de calcul des charges. Il s’agit d’un document obligatoire et essentiel pour la vie en copropriété.

Le carnet d'entretien

Le carnet d’entretien recense toutes les informations sur la gestion et l’entretien de la copropriété. Il inclut des détails sur les travaux réalisés, les contrats d’entretien en cours, les équipements communs, etc. Il sert de référence pour l’entretien futur et les éventuelles transactions immobilières.

Les procès-verbaux des assemblées générales

Après chaque assemblée générale, un procès-verbal doit être rédigé pour consigner les décisions prises. Ce document est important pour la traçabilité des actions et la responsabilité des gestionnaires et des copropriétaires. Il est également utile pour les nouveaux propriétaires qui souhaitent comprendre l’historique des décisions prises dans la copropriété.

L'état descriptif de division

Ce document décrit la répartition des lots au sein de la copropriété et est souvent annexé au règlement de copropriété. Il sert de base pour le calcul des « tantièmes » ou quotes-parts des parties communes attribuées à chaque lot.

Les comptes annuels et budgets prévisionnels

La transparence financière est cruciale en copropriété. Chaque année, le syndic doit présenter les comptes de l’exercice écoulé et un budget prévisionnel pour l’année suivante. Ces documents sont ensuite votés en assemblée générale.

Le contrat du syndic

Le contrat du syndic définit les missions, la durée du mandat, et la rémunération du syndic. Il est nécessaire de le consulter pour comprendre les modalités de gestion de la copropriété et les frais associés.

  • La loi de 1965 régit les copropriétés en France, et le terme « copropriété » englobe les immeubles collectifs destinés à l’habitation, dont la propriété est partagée entre les propriétaires d’appartements.

  • Le syndic de copropriété s’occupe des aspects administratifs et financiers et de l’entretien de l’immeuble. Il existe différents types de syndics : professionnels, bénévoles et coopératifs.

  • Les parties communes sont définies dans le règlement de copropriété et peuvent comprendre les balcons et les fenêtres. Toute modification doit être approuvée.

  • Le conseil syndical assiste le syndic et contrôle ses actions. Sa composition et son rôle varient en fonction du modèle de gestion.
Publié le 21/02/2024

Article rédigé par Aurélie Ehret

Au sein du groupe Valority depuis Novembre 2019, j’ai acquis et développé des compétences dans tout l’univers de la gestion de patrimoine, avec une spécialisation pour tous les placements financiers. Je mets un point d’honneur à accompagner tous mes clients dans le temps dans chacun de leurs projets et de répondre à tous leurs questionnements.